Marge d'amélioration dans la gestion des créneaux horaires

Blue truck gates

La gestion des créneaux horaires peut être améliorée – telle est la conclusion de l'étude « Améliorer les processus sur les quais de chargement »1 . Mais de quelles possibilités d'optimisation les chargeurs disposent-ils ?

L'étude du BAG a montré que les agents de quais apprécient la coordination des chargements-déchargements par un système électronique de gestion des créneaux horaires. Les transporteurs se sont toutefois montrés plus critiques. Si les temps d'attente ont légèrement diminué sur les créneaux respectés, ils ont augmenté depuis 2010 en cas de modification de dernière minute ou d'arrivée tardive. Mais les chargeurs disposent de plusieurs possibilités pour redresser la barre en modifiant leurs paramètres de gestion des créneaux horaires.

Une attente réellement excessive ?

Pour réduire les temps d'attente sur son quai, encore faut-il savoir à combien ils s'élèvent. En effet, l'étude BAG montre également que l'attente n'est pas du tout jugée de la même manière par les agents de quai et les transporteurs. La plupart des systèmes de gestion des créneaux horaires disposent d'une fonction de reporting qui calcule les chiffres réels d'arrivée ponctuelle des camions et leurs temps d'attente pour un créneau respecté ou dépassé.

Des capacités suffisantes ?

Si l'attente est très longue en cas de retard, la première chose à faire est de vérifier les capacités. Un nombre suffisant de créneaux doit être disponible pour les chargements-déchargements, au moins en moyenne, et ces créneaux doivent être suffisamment longs.

Des règles équitables et transparentes ?

Il faut ensuite vérifier les règles en cas de retard. Quelle est la définition du retard ? Peut-elle être assouplie ? Les camions retardataires doivent-ils attendre que tous les autres aient été traités, ou peuvent-ils être reportés sur le premier créneau libre suivant ? Dans tous les cas, les transporteurs et vos propres équipes de chargement doivent tous connaître les règles pour agir en conséquence.

1 Marktbeobachtung Güterverkehr, Abläufe an den Laderampen verbessern (Office fédéral des transports de marchandises (BAG))

Un système suffisamment flexible ?

En règle générale, il peut être intéressant de ne pas mettre à disposition tous les créneaux. En réserver environ 5 % pour les imprévus permet davantage de souplesse pour tous – et notamment pour les retardataires, une commande de votre meilleur client ou encore des clients venant enlever eux-mêmes leur marchandise sans rendez-vous. On peut également attendre le plus possible avant de fixer le créneau, selon les contraintes logistiques. Les transporteurs gagnent ainsi en flexibilité et peuvent notamment prendre en compte la circulation.

Abonnez-vous à notre Newsletter