Transportmarketmonitor
  • La baisse des capacités et l'augmentation des prix du gazole rendent les transports plus chers
    La trente-septième édition du Transport Market Monitor de TIM CONSULT et Transporeon adresse les dynamiques du transport européen.
    TRANSPOREON

Transport Market Monitor

L’Indicateur du Marché du Transport a pour objectif de fournir des informations précises sur l’évolution des prix du transport et autres dynamiques du marché du transport aux responsables logistiques et autres groupes d’intérêt. Il est le fruit d’une collaboration entre TRANSPOREON et TIM CONSULT.

Les indices présentés dans l’Indicateur sont basés sur la plateforme logistique TRANSPOREON, sur laquelle les chargeurs déposent leurs ordres de transport et traitent quotidiennement leurs besoins en transport avec leurs prestataires logistiques privilégiés. Les informations sont dévoilées anonymement par la plateforme puis analysées par TIM CONSULT. Les indices mensuels sont alors calculés puis publiés trimestriellement. Outre chaque publication de l’Indicateyr, un ou plusieurs thème(s) du marché sont abordés et étayés par une analyse détaillée.

TRANSPOREON et TIM CONSULT peuvent vous aider à déterminer la meilleure stratégie à adopter, entre prix statiques et prix dynamiques. De plus amples informations à propos des deux sociétés et de leur offre de services sont disponibles sur demande.

Subscription for Transport Market Monitor


Principales conclusions du rapport

  • Au troisième trimestre 2018, l’indice de capacité a augmenté de 15,8 % par rapport au trimestre précédent, pour s’établir à 81,2. Par rapport au 3e trimestre 2017 (indice de 67,4), il enregistre même une hausse de 20,4 %.
  • L’indice des prix a diminué au T3 2018 pour atteindre un indice de 104,9, ce qui représente une baisse de 2,8 % par rapport au T2 2018. Par rapport à l’indice des prix du troisième trimestre 2017, l’indice des prix a augmenté de 3 %.
  • L’indice diesel affiche une hausse de 4 % par rapport au T2 2018.
Name

"Cette évolution indique que nous revenons au niveau de capacité atteint au cours des années précédant 2017, lorsque la capacité disponible sur le marché était plus importante. Cela pourrait s’expliquer par le fait que la croissance économique faiblit. Selon Eurostat, l’Office statistique de l’Union européenne, la production industrielle a chuté de 0,3 % dans la zone euro entre août et septembre. Pour l’année prochaine, la Commission européenne a révisé à la baisse ses prévisions de croissance dans la zone euro, en particulier pour la France et les pays fortement endettés comme l’Italie et l’Allemagne. D’après le Sachverständigenrat zur Begutachtung der gesamtwirtschaftlichen Entwicklung (Conseil allemand de spécialistes en expertise du développement économique global), les difficultés rencontrées par l’industrie automobile avec le WLTP (nouvelle procédure d’essai visant à mesurer les émissions de CO2) ont ralenti la croissance au troisième trimestre cette année."

 Oliver Kahrs, Managing Director TIM CONSULT

Please choose your language

close