La visibilité transport n’est plus un ‘nice to have’, mais une nécessité

Interview de Steven GERARD, Business Development Manager chez Transporeon.

Réalisée le mardi 29 septembre 2020 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans le cadre du dossier thématique « La visibilité, clé de la performance supply chain »

La visibilité est un sujet particulièrement d’actualité chez Transporeon…

En effet ! Nous avons pris début septembre des initiatives très fortes sur le marché. 

Nous fournissons désormais en standard la visibilité en temps réel de tout ordre de transport concerné par un des services présents dans notre plateforme collaborative : affectation des transporteurs, planification des rendez-vous, suivi de la performance, etc.

Nous nous appuyons pour cela sur Sixfold, notre partenaire historique dont l’offre visibilité est dorénavant totalement intégrée à la plateforme Transporeon.

Cette décision est issue des échanges que nous avons eus avec nos clients sur le premier semestre 2020. Nous en avons conclu que la gestion d’un ordre de transport n’avait de sens que si lui était associé ce service de visibilité en temps réel.

Au 1er septembre, tous nos clients ont ainsi pu accéder à ce service en cliquant sur un simple bouton.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Pendant les 4 dernières années, Sixfold a énormément investi pour construire des interfaces automatiques avec les différents systèmes de télématique. Il suffit ainsi à un donneur d’ordre d’inviter son transporteur à utiliser ce système dans le module d'enregistrement. Celui-ci doit simplement déclarer son matériel de télématique, ce qui permet à la solution d’y accéder directement.

L’invitation se fait sur le modèle d'une demande de contact LinkedIn.

Ainsi, pour chaque ordre de transport, à partir de la plaque d'immatriculation du camion, il devient possible de bénéficier de cette visibilité en temps réel. Les ordres de transport peuvent être visualisés très simplement, la plaque d'immatriculation étant raccrochée au moment de l'assignement.

L'effort pour le client chargeur et pour son transporteur est donc minime. D’autant plus qu’il est vite rentabilisé dans la mesure où un prestataire qui utilise Transporeon sait qu’il pourra s’en servir pour échanger avec plusieurs clients.  

Existe-t-il un mode dégradé permettant d’intégrer des petits transporteurs qui ne seraient pas équipés de télématique?

En Europe, la part de flotte non équipée de télématique est limitée à 3%. Nous proposons néanmoins une application mobile pour gérer ces cas.

Aujourd'hui, l'utilisation de smartphones est en fait surtout liée à la nécessité de recueillir pour un certain nombre de flux des informations supplémentaires plutôt liées à de la documentation : signature électronique, prise de photos en cas de litiges, etc.

Vous êtes donc en mesure d’afficher les camions sur une carte …

Évidemment, cette visibilité permet de repérer visuellement où se trouve le camion qui transporte les commandes suivies.  Trois heures avant l’heure estimée de chargement, l’ordre commence à être tracé, même s'il n’est pas encore affiché sur la carte pour des raisons de RGPD. Une fois le camion arrivé sur site, il apparait sur l'écran.

Néanmoins, afficher les moyens sur une carte n’est pas le principal intérêt de la solution. Celui-ci réside plutôt dans le fait de mettre à disposition des donneurs d’ordres les statuts de l’expédition (chargement, transit, déchargement, etc.) et également l’heure prévisionnelle d’arrivée (ETA) qui permet d’organiser au mieux les opérations logistiques et de piloter au plus près la disponibilité des produits en usines, en entrepôts et en magasins.

Notre calcul automatique d’ETA est d’ailleurs devenu extrêmement fin. Notre équipe de Data Scientists améliore continuellement nos algorithmes pour coller au mieux à chaque client. C’est un point clé dans la mesure où chaque entreprise dispose de caractéristiques propres à son trafic liées à la typologie de la marchandise à transporter, à ses conditions et contraintes d'exploitation, à l’organisation des chargements et déchargements, à des trajets particuliers à emprunter, etc.

Avec le Machine Learning, au bout de quelques expéditions, l'ETA est déjà très vite adapté au trafic du client.

Nous sommes également en mesure de monitorer de manière très fine la qualité de l'information remontée depuis les systèmes de télématique. En effet, en fonction de la génération de matériel utilisé la fréquence des relevés variera de 1 à 10 minutes. L’impact sur les niveaux de précision de l’ETA, sur le geofencing et sur les changements de statuts est donc important. Une montée de version ou parfois même la simple mise à jour du logiciel associé peuvent être très bénéfiques.

En quoi la visibilité contribue-t-elle à optimiser sa supply chain ?

Disposer de l’information en temps réel permet de supprimer totalement une opacité historique. Je peux vous citer plusieurs bénéfices.

  • Une gestion par exception pour économiser la charge des équipes

En premier lieu, il devient possible de se focaliser sur les aléas et donc de gérer par exception sans avoir à passer du temps à chercher des informations sur des expéditions qui se déroulent comme convenu. Nous constatons d’ailleurs que dans nombre d’organisations, d’importantes ressources sont consacrées à répondre aux « status calls », c’est-à-dire à des appels de clients qui veulent connaitre l’état d’avancement de leur livraison. Or dans la plupart des cas, le camion est bien à l'endroit où il doit être et tout se passe bien. Le problème est que les appels ont quand même lieu et que la recherche d’information est chronophage.

La mise en place de la visibilité en temps réel permet de limiter considérablement ces appels. Une entreprise utilisatrice de notre plateforme les a par exemple réduits de près de 70%.

  • Une anticipation des problèmes pour en réduire les impacts

Dans le cas où un problème réel est avéré, le fait de disposer de l'information très tôt, parfois même avant que le camion ne soit chargé permet d’anticiper un retard à la livraison. Le planning des réceptions peut alors être modifié afin de ne pas mobiliser les ressources inutilement (personnel, engins de manutention, etc.).

Les temps d'attente sont également réduits. En effet, quand un camion se présente en retard sans que le site ne soit prévenu, soit il doit patienter qu’une place se libère, soit il est traité en priorité au détriment de ceux qui avaient pourtant respecté les horaires.  

De même, il devient moins nécessaire de solliciter des transports d'urgence qui se font généralement avec des faibles taux de remplissage. L’impact environnemental est donc important.

  • Un transport plus sécurisé

Avec les systèmes de remontée en temps réel de l’information il devient possible de mettre en place des alertes du type : absence de signal depuis plusieurs minutes, véhicule stationnaire, etc.

Nous avons des filtres sur les écrans qui permettent de tout de suite voir les camions pour lesquels il semble se passer quelque chose d’anormal.

  • Une optimisation des sites logistiques

La visibilité des moyens de transport a également lieu une fois ceux-ci arrivés dans l’enceinte des sites. Nous avons ainsi la capacité d’établir finement comment les véhicules circulent et quelles sont leurs activités sur place.

Il devient possible d’identifier où se situent les temps d'attente, sur quels quais ou zones en particulier… et s’ils sont imputables à l’organisation du site. Un tel système peut par exemple permettre de repérer que le chauffeur s’arrête sur un parking juste avant de pénétrer sur le site. Là encore, le Machine Learning ouvre des perspectives intéressantes.

Le spectre des bénéfices est donc extrêmement large dans la mesure où les nombres d'acteurs et d'utilisateurs de la donnée sont très importants. Quasiment tous nos clients ont en outre découvert des avantages additionnels par rapport à leurs objectifs initiaux.

La visibilité n'est donc ni un luxe ni un « nice to have », mais est bel et bien devenue un « must have ».

Quels sont les services de l’entreprise favorablement impactés par cette visibilité ?

Avec les nouveaux standards introduits par le e-commerce, les équipes n’acceptent plus de ne pas disposer d’un niveau d’information suffisant, et ce quel que soient leurs fonctions dans l’organisation.

Les principaux services impactés sont donc :

  • Le transport pour piloter en temps réel l’activité.
  • Les approvisionnements pour mesurer la qualité opérée par les fournisseurs et objectiver les niveaux de pénalité.
  • La production pour anticiper et pallier les retards sur les bords de chaine. La visibilité supply chain contribue à optimiser son TRS (NDLR : taux de rendement synthétique : indicateur destiné à suivre le taux d'utilisation de machines).
  • L’entrepôt pour organiser ses opérations, en particulier sur les quais.
  • Les magasins pour planifier les heures de mise en rayon.
  • Le customer service pour réduire les sollicitations aux seuls problèmes avérés.
  • Etc.

De leur côté, les transporteurs vont également profiter de la réduction des temps d’attente et de leur anticipation en cas d’aléas non résolus. Les conditions de travail des exploitants seront meilleures et l’utilisation de la flotte pourra être optimisée. Les heures de repos des chauffeurs pourront en particulier être mieux calées.

D’ailleurs, même si nos clients sont les chargeurs (Coca Cola, Nestlé, Tesco, etc.), nous disposons d’une communauté de plus de 100.000 transporteurs et travaillons sur la création de nouveaux services qui leur seront dédiés. Ceux-ci sont en phase de finalisation et devraient être disponibles courant 2021.

Votre offre de visibilité permet-elle également de couvrir les cas où l’industriel achète la marchandise rendue, c’est-à-dire sans avoir la charge du transport ?

Pour le transport amont, c’est essentiellement dans le cas où l'entreprise opère le transport qu’une telle visibilité est disponible.

Par contre, dans des secteurs comme ceux du FMCG et du retail, quand Nestlé ou Coca Cola déploient la visibilité temps réel et qu’ils doivent livrer Carrefour, dans la mesure où les trois groupes sont utilisateurs de Transporeon, il deviendra possible à partir de début novembre d’intégrer directement l'ETA des deux industriels dans le module de prise de rendez-vous du distributeur. Carrefour aura donc accès à l'heure estimée d'arrivée de Nestlé et Coca Cola dans son planning.

Dans le même ordre d’idée, nous avons la capacité de proposer à l'opérateur de modifier son planning lorsque l’heure d’arrivée estimée ne correspond pas à celle du rendez-vous. C'est quelque chose d'unique sur le marché et un service à très forte valeur ajoutée.

Tout cela est permis par le très haut niveau de fiabilité de nos calculs d’ETA.